Les tendances qui remodèlent l’aviation

Les tendances de l’aviation d’ADB SAFEGATE
Les tendances de l’aviation d’ADB SAFEGATE

Le trafic aérien va à nouveau doubler

Le trafic des aéroports double tous les 15 ans depuis les années 1970 et devrait doubler une fois de plus dans les 15 prochaines années. La mondialisation est à l’origine d’un transfert économique vers de nouvelles zones géographiques, alors que les marchés émergents nourrissent la croissance du secteur de l’aviation. L’urbanisation améliore la mobilité des différentes cultures et alimente les transports aériens, alors que la privatisation et la déréglementation rendent ces derniers moins chers.

Les moyens traditionnels pour répondre à l’expansion du trafic aérien ne sont pas toujours possibles, vu que les aéroports sont construits dans des zones urbanisées. Face aux menaces liées au changement climatique et l’épuisement des ressources, les aéroports doivent revoir la façon dont ils peuvent être plus durables tout en améliorant leur efficacité.

Les progrès de la technologie et de la transformation numérique apportent de nouvelles possibilités aux aéroports, mais ils suscitent aussi de nouvelles demandes des clients et une pression plus grande sur les coûts. Malgré la complexité des opérations et la transparence des coûts en augmentation constante, les aéroports accordent toujours la priorité à la sécurité. 

Une pénurie de capacité allant jusqu’à 50 %

Même si les prévisions annoncent un avenir brillant, les aéroports et les compagnies aériennes font face aujourd’hui à bien des opportunités et des défis. Selon l’IATA, le trafic aérien va doubler et croître de 3,8 % par an pour atteindre 7 milliards de passagers par an d’ici 2034. Un article de l’ACI Europe sur la capacité des aéroports indique que si aucune mesure n’est prise, les aéroports européens ne seront pas en mesure de satisfaire 12 % de la demande de passagers d’ici 2035, ce qui veut dire que plus de 237 millions de passagers ne seront pas en mesure de voler. Malgré les efforts de construction prévus, toutes les régions devraient connaître une pénurie de capacité allant jusqu’à 50 % en 2024.


Voir la vidéo Tendances